TÔKYÔ METRO (français)


TÔKYÔ METRO

Pour ensemble de percussions japonaises

TÔKYÔ METRO est un travail commencé en août 2008 et terminé en septembre 2015. Il s’agit d’un ensemble de compositions correspondant chacune à une des 214 gares du réseau de métro de Tôkyô.

Les contraintes choisies pour ce travail sont que chaque composition

- tienne sur une page

- soit écrite dans le même calibrage de (17) mesures, c’est à dire 5/7/5, celui-ci étant calqué sur le nombre de syllabes des haïkus japonais.

- ait un lien avec la composition voisine, que ce soit dans le type d’écriture (en miroir, polyrythmique, en canon, contrasté, etc.), dans un motif/pattern récurent ou dans la similarité des numérateurs des signatures rythmiques.

A noter que les gares reliées entre elles peuvent être jouées soit isolément soit simultanément, leurs numérateurs de signatures rythmiques étant identiques.

En voici la liste :

« Doubles gares » :

AKASA-MITSUKE/ NAGATACHO

HIBIYA/YURAKUCHO

HIGASHI-NIHOMBASHI/BAKURO-YOKOYAMA

KASUGA/KORAKUEN

KOKKAI-GIJIDOMAE/TAMEIKE-SANNO

 

Et « Triples gares » :

NAKA-OKACHIMACHI/UENO-HIROKOJI/UENO-OKACHIMACHI

SHIN-OCHANOMIZU/OGAWAMACHI/AWAJICHO

 

Idéalement, TÔKYÔ METRO est écrit pour un ensemble de percussions japonaises, c’est-à-dire :

-1 KANE : un petit gong aigu à deux notes distinctes (dont le son s’apparente au « tambour de frein » que l’on trouve en percussion occidentale) joué avec une petite baguette dont l’extrémité est fichée d’une sorte de petit marteau très dur.

-3 MOKUGYOS ou blocs chinois (..!) en bois, de trois différentes notes (aléatoires).

-4 TAIKOS (tambours japonais) de grandeurs ou sons différents, le « 1 » étant le plus aigu et le « 4 » le plus grave. Etant donné la grande variété de taikos existant, on choisira les instruments selon leurs disponibilités ou, si possible, selon son goût.

     

Kane                         Mokugyo                                                              Taikos

En cas de difficulté pour obtenir des instruments japonais, on peut remplacer ceux-ci par des équivalents : cymbale, granit-blocks, toms, ou autres…

MODE D’EMPLOI

Une particularité de ces compositions réside dans le fait que le tempo n’est jamais indiqué. Ceci à dessein que les exécutants choisissent eux-mêmes les tempi d’interprétation selon leur goût ou leur capacité.

On peut appréhender TÔKYÔ METRO de différentes manières :

1) Idéalement, en choisissant sur la carte un itinéraire entre deux gares et en jouant la suite originale ainsi créée avec les gares intermédiaires.

2) Simplement en choisissant et jouant une ou des gares isolées, selon un thème prédéfini (plutôt pour les interprètes Japonais..!) ou pas.

 Il est possible d’agrandir encore le champ des possibilités en alternant les compositions de TÔKYO METRO avec des improvisations par les exécutants ou toutes autres interventions (improvisées ou non) d’autres artistes, musiciens, poètes, danseurs, raconteurs d’histoires concernant les stations choisies, etc.


Bons voyages sous terrains! 

                                    
CARTE DU METRO DE TÔKYÔ

L'ensemble des compositions (en format SCORE, comme les exemples ci-dessous) en PDF: 42chf/39€. Payable par virement postal, Paypal ou passez à la maison. A COMMANDER ICI

Quelques exemples audios:
KOKKAI-GIJIDOMAE/TAMEIKE-SANNO

KOKKAI-GIJIDOMAE TAMEIKE-SANNO


RYOGOKU

RYOGOKU

SUITENGUMAE

SUITENGUMAE






 

 

 

 

 

 

 


  © 2017 SYLVAIN FOURNIER - ALL RIGHTS RESERVED.